BARGONI

1990

Il n’est pas indifférent que Giancarlo Bargoni expose chez Protée. La parenté avec d’autres peintres de la galerie n’est pas évidente. Et pourtant, il ne pouvait être que là. Passée cette affirmation, il paraît naturel de la justifier…
“La peinture comme l’expression de la couleur avec l’appui de la matière pourrait résumer le propos. L’unique obsession est l’extraction du plus profond de la couleur de résonances mystérieuses, de sonorités étranges, d’impressions que seule la couleur peut suggérer”. (Michel Faucher)

BARGONI

Tramite un monologo ma assumendo tutte le parti, dialogando nei diversi modi e dando, nella varietà degli accenti, quel senso profondo di unità che gli deriva dal suo essere sempre e comunque colore, nella sua declinazione più libera ma anche più pensata e interiormente sentita dall’artista…  (Giovanni Maria Accame)

Giancarlo Bargoni / Rinaldo Rotta 1988